L’ Obs – Déclaration de revenus : 2018, année cruciale – 19/04/2018

19
Avr

Stéphane FLANDIN, Responsable de l’Ingénierie Patrimoniale et Laura CASTINEIRAS, Responsable de l’Ingénierie de la Rémunération et de la Protection Sociale, ont été cités dans un article de L’Obs traitant de la déclaration de revenus en 2018. Retrouvez ci-dessous quelques extraits de cet article rédigé par Viviane Cartairade.

« Pour la déclaration des revenus de 2018 déposés en juin 2019,il sera plus intéressant de garder son enfant majeur à charge sur le plan fiscal, explique Stéphane Flandin, responsable de l’ingénierie patrimoniale chez Expert & Finance. D’abord parce qu’une pension alimentaire n’aura aucun effet sur le montant de l’impôt puis qu’il sera gommé par le crédit d’impôt modernisation du recouvrement (CIMR), sauf si l’on dispose de revenus exceptionnels à effacer. Ensuite, parce qu’inclure l’enfant dans le quotient familial ouvrira à des avantages supplémentaires : majoration du plafond du crédit d’impôt pour emploi à domicile, réduction d’impôt pour frais de scolarité, abattement de la taxe d’habitation.

L’impôt dû sur les revenus de cette année sera effacé pour éviter qu’en2019 nous soyons à la fois débités de l’impôt de l’année en cours et prélevés de l’impôt sur le revenu de 2018. Les réductions et crédits d’impôt (emplois à domicile, investissement en loi Pinel, etc.) seront restitués en 2019 :un tiers au premier trimestre et le solde en août.

Un cas où la situation se complique : celui des opérations destinées à diminuer le revenu imposable. Ainsi, « racheter des trimestres pour la retraite en 2018 n’a aucun impact sur l’imposition des revenus de cette année car celle-ci sera annulée, sauf revenus exceptionnels, alerte Laura Castineiras, responsable de l’ingénierie de la rémunération chez Expert & Finance. En outre, sans avantage fiscal, le rapport entre la somme déboursée et le gain pour la retraite est loin d’être acquis ». L’affaire est entendue, on évitera. »

Source : L’Obs| 19/04/2017 | Déclaration de revenus : 2018, année cruciale | Par Viviane Cartairade