L’Agefi Actifs – Interprofessionnalité avec les EC – 05-10-2016

L’Agefi Actifs – Interprofessionnalité avec les EC – 05-10-2016
5
Oct

« Nous avons tout à gagner à développer ensemble l’interprofessionnalité » Bertrand Boré

 

L’Agefi actifs – Quel regard portez-vous sur les joint-ventures ou filiales qui existent actuellement entre experts-comptables et gestionnaires de patrimoine pour l’exercice de l’activité patrimoniale ?

Bertrand Boré – Ces sociétés existent essentiellement avec des gros cabinets d’expertise comptable. C’est un modèle qui permet d’avoir un cabinet de 3 à 15 collaborateurs conseillers en gestion de patrimoine (CGP) ou assureurs. Le même schéma existe sur le courtage. Dans cette configuration, les experts-comptables associés doivent accepter de partager le client et reconnaître les compétences techniques des cabinets de gestion de patrimoine ou de courtage. A mon sens, ces tailles sont insuffisantes pour lutter contre la complexité réglementaire qui touche notre secteur et intéresser durablement des fournisseurs de produits qui rationnalisent les relations avec les distributeurs et suppriment les codes avec les petits CGP ou courtiers. Ce phénomène est embryonnaire et mérite d’être observé. Pourra-t-on passer d’une approche «  »un dossier de temps en temps » à une approche vraiment plus systématique portée par tous les collaborateurs des cabinets d’expertise comptable ?

Enfin, et c’est peut être le point essentiel, les cultures de travail, les modèles de rémunération, les leviers managériaux sur ce type de structures sont très différents des codes de l’expertise comptable. La mayonnaise prend rarement avec tous les associés experts comptables qui restent fondamentalement des professionnels libéraux très attachés à leur indépendance et à l’objectivité de leur conseil. Ma conviction reste que nous avons tout à gagner à développer ensemble l’interprofessionalité dans le cadre de partenariats « gagnant-gagnant » au service des clients.

Vous proposez néanmoins une solution d’alliance capitalistique. Quelle est-elle ? 

En effet, Expert & finance propose la création d’une joint-venture détenue par les experts comptables, dans laquelle seule l’activité de conseil patrimonial est exercée à l’exclusion de tout courtage. Nous apportons la compétence technique et le soutien de l’ingénierie dans un cadre très sécurisé pour l’expert comptable, la mise en place de solutions produits et le suivi dans le temps restant de la responsabilité professionnelle d’Expert & finance. L’avantage étant, pour l’expert comptable, de développer à moindre coût la mission conseil en gestion de patrimoine. Pour l’heure, une de ces joint-ventures est opérationnelle depuis décembre 2014 et 4 autres sont en discussion.