Cerenicimo – Julien PAPOZ interviewé sur le marché de la revente de biens – 28-10-2016

28
Oct

Cerenicimo est un partenaire de longue date d’Expert & finance. Suite à la création de l’entité LB2S, Julien PAPOZ, chargé de revente et du marché secondaire immobilier chez Expert & finance, a été interviwé dans le dernier magazine de la société.

Julien Papoz

« Depuis combien de temps travaillez-vous avec LB2S ?
Nous travaillons depuis 15 ans avec Cerenicimo dans le neuf et nous sommes jeunes partenaires de LB2S. Nous avons débuté l’activité de revente il y a un an et demi. Les retours positifs de clients sur les services de LB2S et la  rencontre avec Alexandre Teitgen nous ont convaincus de travailler ensemble. Nous partageons le même esprit d’entreprise et la même philosophie de travail, à savoir le respect des clients et l’objectivité dans la vente des produits.

Que pensez-vous du nouveau service d’asset management proposé par LB2S ?
Les investisseurs en location meublée craignent principalement un risque de défaillance de l’exploitant et l’absence de suivi après-vente. Bénéficier d’un interlocuteur exclusif avec un accompagnement dans le temps est un gage de sécurité supplémentaire valorisant le placement. Avec ce service d’asset management, LB2S anticipe sur l’avenir.
Comment vos clients accueillent-ils ce service ? Les convainc-t-il d’investir ?
Lorsque nous avons débuté la commercialisation de la résidence La Boiserie, les clients néophytes en immobilier géré étaient plutôt réfractaires dans un premier temps, alors que cet investissement présente des avantages certains pour les investisseurs n’ayant encore jamais réalisé de location meublée. Mais une fois qu’ils ont bien compris ce qu’est l’asset management, ils investissent plus facilement. Nous constatons un bon démarrage sur les 6 premiers mois de commercialisation. Proposer ce service sur d’autres résidences est la bonne solution. Je suis persuadé qu’il aide à les commercialiser en gagnant la confiance des clients. Au-delà d’un renfort de sécurité, il apporte un vrai confort aussi bien pour le client que pour les CGP, en les déchargeant l’un et l’autre de tous les aspects pénibles s’il y a des problèmes de gestion. »

 

Lire l’article dans sa version originale : cerinews_septembre_octobre2015_web